Puukare par Ceerno Seydu Sàll

12.00$

Puukare de Thierno Seydou Sall est un miroir tendu aux siens, à la société sénégalaise. Chacun d’entre nous s’y retrouvera, qu’il le veuille ou non, face à lui-même dans un exercice d’introspection parfois douloureux. Ces beaux poèmes nous invitent pour l’essentiel au respect de l’humain, nous disent de ne jamais faire à autrui ce que nous ne voudrions pas qu’il nous fasse. La lecture de Puukareest une expérience particulièrement exaltante. On en ressort avec une conscience encore plus vive des valeurs de solidarite et du goût de l’effort, fondatrices d’un harmonieux vivre-ensemble.

Télécharger le premier poème

QUI EST THIERNO SEYDOU SALL ?

Les grands auteurs savent comme personne nous entraîner dans les dédales d’univers inexplorés d’où nous ressortons bouleversés par des émotions inouïes. C’est surtout le cas des enfants comme le montre bien l’exemple de Thierno Seydou Sall : marqué dans son jeune âge par de fameux poètes, il a toujours rêvé de marcher sur leurs traces. C’est pourquoi dès le lycée Malick Sy de Thiès, il avait compris l’importance et les enjeux existentiels de l’écriture. Ce n’est donc pas un hasard si son nom est aussi connu aujourd’hui tant au Sénégal qu’à l’étranger.
Né en 1958 à Khombole, Thierno Seydou Sall s’est formé à l’école de la vie. Après avoir maintes fois sillonné le Senegal profond pour mieux en connaitre les réalites et être à l’écoute de son propre peuple, il a lu ses poèmes au Mali et au Burkina Faso, faisant en compagnie d’artistes renommés le lien entre la musique et la littérature en Afrique.
En 1993 il se retrouve en Amérique où on se souvient encore de ses brillantes performances à l’université de Bloomington, en Indiana, mais aussi à celles de Lafayette, New York, Boston et Los Angeles. L’occasion a ainsi été plusieurs fois donnée au fils de Khombole d’animer des causeries littéraires et de montrer son attachement viscéral aux langues africaines.
Mais avant cette tournée américaine, Thierno avait séjourné en France de 1989 a 1992. Les vexations et le racisme auxquels il y fut confronté font assurément partie des pires souvenirs de son existence. Expulsé de France dans des conditions humiliantes, il dit aujourd’hui que sa décision d’écrire en Wolof vient en partie de cet épisode particulier.
Pourtant, en bon poète sensible à l’humain, Thierno Seydou Sall refuse de se laisser aveugler par la colère et par la haine. Il peut ainsi observer avec une sereine lucidité : “ Dans tous les pays du monde, on trouvera le meilleur et le pire de l’humain, des personnes cruelles et dures mais aussi des êtres généreux et à l’esprit ouvert. Ma conviction profonde est que tous les peuples de la terre doivent se donner la main.’’ C’est la même foi en l’Homme et en l’Avenir qui anime Thierno Seydou Sall dans Bouffées poétiques, son autre recueil que s’apprête à publier ‘’Lettres de Renaissances’’, la maison d’édition fondée par Amadou Elimane Kane.

 

En plus du Sénégal, nos ouvrages sont disponibles aux USA, au Mexique, au Canada et en France. Veuillez nous contacter pour les autres pays